Passer au contenu principal
Politique de protection des renseignements personnels

Ce site utilise des témoins de navigation afin de vous offrir une expérience optimale.

En savoir plus
A A A

Où souhaitez-vous
partager cette page?

Refermer

Fermeture pour la Fête nationale et la fête du Canada

Nos bureaux seront fermés les lundis 24 juin et 1er juillet. Vous pouvez utiliser notre formulaire de plainte en ligne en tout temps.

Prix Droits et Libertés

Soumettre une candidature 

La date limite est le mardi 2 juillet à minuit.

Formulaire de candidature

À l’occasion du 35e anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant et du 45e anniversaire de l’entrée en vigueur de la Loi sur la protection de la jeunesse, la Commission met de l'avant une thématique qui concerne la jeunesse pour cette édition 2024 du Prix Droits et Libertés (PDL).

« Devenir adulte : Modifier des trajectoires, nourrir l’espoir » est la thématique retenue pour le #PDL2024 qui cherche cette année à mettre en lumière des initiatives qui outillent ou accompagnent les jeunes dans leur parcours vers la vie adulte. L'un des objectifs de la Commission à travers ce prix est de reconnaitre le travail fait sur le terrain pour aider les jeunes les plus vulnérables à franchir cette étape cruciale de leur vie et à prévenir les obstacles dans leur cheminement.
Lire le communiqué de l’appel à candidatures

  • Initiatives recherchées

    Initiatives recherchées

    Le prix cherche à récompenser autant les initiatives pour les jeunes dont la situation est prise en charge par la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ) que celles pour les jeunes de tous milieux et horizons, qui peuvent se retrouver dans une situation de vulnérabilité.

    L’initiative doit soutenir les jeunes dans leur passage à la vie adulte, par la prévention, l’accompagnement ou la recherche, par exemple.

    La thématique « Devenir adulte : Modifier des trajectoires, nourrir l’espoir » inclut notamment :

    • Des initiatives de prévention des situations qui peuvent entraver ce cheminement vers la vie adulte. Ce pourrait être par exemple des initiatives qui luttent contre l’itinérance des jeunes ou l’isolement social. 
    • Des initiatives qui offrent des perspectives aux jeunes qui ont traversé des parcours difficiles, à travers la persévérance scolaire, des formations qualifiantes ou encore des programmes comme de l’aide au logement.
  • Critères d'admissibilité et de sélection

    Critères d'admissibilité et de sélection

    Vous pouvez soumettre votre propre initiative ou celle d'un organisme, d'une entreprise ou d'une institution.  

    Critères d’admissibilité

    • L'initiative doit soutenir les jeunes dans leur passage à la vie adulte. Il peut s’agir par exemple d’initiatives de prévention, d’accompagnement, de recherche, tant que cela touche la transition des jeunes vers la vie adulte.
    • L’initiative doit être un projet à part entière et non les activités et services courants d’un organisme.
    • L'initiative n’a pas de finalité lucrative.
    • L'initiative est mise en place au Québec.
    • L'initiative est opérationnelle présentement ou l'a été au cours des cinq dernières années.
    • Une personne peut déposer plusieurs candidatures, tant qu'elles proviennent d'organismes/individus différents. Exemple : Si une personne veut soumettre trois initiatives, elles doivent provenir de trois organismes différents.
    • Une personne ne peut pas déposer plus qu'une initiative par organisme/individu. Exemple : L'organisme xyz a quatre projets admissibles, un seul peut être mis en candidature.
    • Les initiatives de personnes qui sont employées ou membres de la Commission ne sont pas admissibles.
    • La candidature d'une initiative anciennement finaliste du Prix Droits et Libertés peut être soumise à nouveau. Ce n’est pas le cas pour une initiative qui a déjà été lauréate.

    Critères de sélection

    Avoir démontré :

    • la qualité de l’initiative  
    • les retombées et l’impact de l’initiative  
    • l’originalité de l’initiative.
  • Membres du jury

    Membres du jury

    Suzanne Arpin

    Avocate depuis 1984, Suzanne est vice-présidente de la Commission des droits, responsable du mandat Jeunesse et des enjeux liés aux personnes autochtones. Avant de rejoindre la Commission, elle s'est longuement consacrée à la pratique du droit social avant de devenir procureure puis procureure en chef de la Commission Viens. Suzanne est la présidente du jury du Prix Droits et Libertés 2024.

    Pour Suzanne : « Le 35e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant est l’occasion pour la Commission de mettre de l’avant l’importance, pour le Québec, de façonner un avenir où chaque jeune peut contribuer à son échelle à notre communauté ». Selon elle, « La thématique de cette édition du PDL est transversale, abordant les réalités complexes auxquelles les jeunes les plus vulnérables sont confrontés durant une phase cruciale de leur vie, à savoir le passage à l’âge adulte. »


    Stéphanie Gareau

    Stéphanie Gareau est directrice générale de Marie-Vincent, un organisme qui soutient les jeunes victimes de violence sexuelle et qui développe des initiatives de prévention. Elle est également membre à temps partiel – volet jeunesse, à la Commission des droits. Auparavant, elle a occupé le poste de secrétaire générale de la Commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse. Tout au long de son parcours professionnel, Stéphanie a accompagné des organismes dont la mission est centrée sur l’aide aux jeunes les plus vulnérables. 

    Pour Stéphanie : « Les initiatives qui facilitent la transition à la vie adulte sont, pour certains jeunes, essentielles à leur réussite et au développement de leur plein potentiel ». Heureuse de participer au jury du Prix Droits et Libertés 2024, elle dit avoir « hâte d’en apprendre davantage à travers les candidatures que nous recevrons et de les mettre en lumière. »


    Ursy Ledrich Bouendet

    Ursy est co-fondateur et membre du Collectif des Ex-placés de la DPJ. Détenteur d’un certificat en sciences sociales et d’un baccalauréat en sciences politiques de l’UQAM, il a été porte-parole du projet par et pour les jeunes, avec le Bureau de consultation jeunesse, afin d'influencer la politique jeunesse 2030 du Québec. Membre du consortium canadien sur le Traumatisme chez les adolescents et les jeunes, il est également co-chercheur sur les problématiques touchant les jeunes pris en charge. 

    Ursy souligne : « Ayant vécu l’expérience de la DPJ, je milite pour que les services mises en place pour les jeunes placés soient conçus en pleine compréhension des enjeux auxquels ils font face. Je suis très fier d’être membre du jury de ce prix siquidilatif. En fournissant aux jeunes issus de parcours difficiles les ressources adéquates, on leur permet de devenir des adultes autonomes. Les initiatives qui les aident à voler de leurs propres ailes méritent d’être saluées. »


    Hawa Annour Mahamat

    Diplômée en ressources humaines et passionnée de justice sociale, Hawa a été recommandée par la Maison Tangente, membre du Regroupement des Auberges du cœur, pour siéger au jury du Prix Droits et Libertés 2024. Activement investie dans des projets communautaires, Hawa participe aux efforts de sensibilisation sur l'itinérance des jeunes à Montréal et a contribué à plusieurs initiatives d’engagement citoyen pour les jeunes, telles que la Grande Consultation jeunesse pour une société plus inclusive en 2017 ou le projet Les jeunes et la politique.

    Pour Hawa : « Ce prix célèbre des initiatives cruciales qui accompagnent les jeunes dans des moments décisifs de leur vie, veillant à leur bien-être et au respect de leurs droits fondamentaux. C'est un immense honneur pour moi de contribuer à cet effort, convaincue que chaque action en faveur de la jeunesse enrichit notre quête collective vers une société plus juste et solidaire. Ensemble, nous pouvons inspirer et susciter des changements positifs durables. »

Vous avez des questions sur le PDL?

Écrivez-nous !
prixdroitsetlibertes@cdpdj.qc.ca

La Convention relative aux droits de l'enfant

Cette convention reconnait les droits propres aux enfants. C'est un instrument juridique international adopté par l'Assemblée générale des Nations Unies en novembre 1989. Les gouvernements du Québec et du Canada l’ont ratifiée en décembre 1991. Ils se sont donc engagés à faire appliquer et à respecter les principes qu’elle contient pour tous les enfants au Québec et au Canada.

En savoir plus sur la Convention

La Loi sur la protection de la jeunesse

La Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ) protège toutes les personnes de moins de 18 ans dont la situation :

  • met en danger sa sécurité ou son développement
  • a été signalée à la Direction de la protection de la jeunesse (DPJ)

En savoir plus sur la LPJ

Lauréates et lauréats du PDL

De nombreuses personnes, organismes, projets et initiatives ont été récompensés par le Prix Droits et Libertés depuis 1988 et ils sont tous plus inspirants les uns que les autres! Découvrez-les dans cette page qui leur est dédiée.

Lauréates et lauréats du PDL

Le Prix Droits et Libertés

Depuis 1988, le Prix Droits et Libertés (PDL) est décerné annuellement par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse à des personnes, des organismes ou des institutions, afin de souligner leur engagement et leur contribution exemplaire en matière de défense des droits et libertés de la personne au Québec.