A A A

Où souhaitez-vous
partager cette page?

Recherche rapide
    7 octobre 2020Communiqués

    Quatorze bédéistes illustrent la discrimination au Québec

    Quatorze bédéistes québécois ont répondu à l’appel de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse et ont créé une bande dessinée originale pour illustrer chacun des quatorze motifs de discrimination interdits par la Charte des droits et libertés de la personne. Leur talent et leur liberté d’expression contribuent ainsi à la promotion du droit à l’égalité au Québec.

    Montréal, le 7 octobre 2020 — Quatorze bédéistes québécois ont répondu à l’appel de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse et ont créé une bande dessinée originale pour illustrer chacun des quatorze motifs de discrimination interdits par la Charte des droits et libertés de la personne. Leur talent et leur liberté d’expression contribuent ainsi à la promotion du droit à l’égalité au Québec.

    « Quatorze artistes ont illustré avec talent et créativité leur vision de la discrimination, souvent avec humour et parfois avec sérieux. Pour la Commission, c’est une démarche importante puisqu’elle nous permet de faire connaître d’une façon originale à la population quels sont les motifs de discrimination interdits par la Charte », a expliqué le président de la Commission, Philippe-André Tessier.

    Michel Rabagliati, l’auteur de Paul à Québec et de Paul à la maison, a lancé ce samedi 3 octobre cette campagne de sensibilisation avec une première bande dessinée consacrée au motif « âge ». Cette bédé originale a été publiée par six quotidiens au Québec, en plus d’être diffusée dans le métro montréalais sur des affiches grand format et des écrans électroniques. Un septième journal, de portée nationale, publiera l’ensemble des bédés dans son édition du samedi 7 novembre.

    Les samedis des semaines suivantes, les treize autres motifs interdits seront illustrés par les bédéistes Philippe Girard (publié en plusieurs langues, dont le russe), Michel Hellman (créateur de deux albums acclamés : Mile end et Nunavik), Francis Desharnais (La petite Russie), Sylvie Rancourt (Mélody), Obom (J’aime les filles), Boum (l’intégrale des Boumeries sera bientôt publiée en France), Siris (Vogue la valise), Dimani Mathieu Cassendo, Catherine Bard, Ainhoa Aparicio Monforte, Iris Boudreau, Blonk et Thom.

    Des capsules vidéo, tournées avec la collaboration des bédéistes, seront diffusées sur les principaux réseaux sociaux sous le mot-clic #14motifs14bd. Les bédéistes y expliquent ce qu’ils ont voulu exprimer dans leur bande dessinée et y partagent leurs expériences et leurs réflexions sur la discrimination au Québec. Ces capsules seront diffusées au même rythme que la publication des bandes dessinées dans le journal du samedi, durant 14 semaines, et peuvent être vues sur le site cdpdj.qc.ca.

    Des affiches de la campagne sont également distribuées par l’Ordre des conseillers en ressources humaines du Québec et par deux centrales syndicales qui permettront une visibilité importante dans le secteur du travail, soit celui pour lequel la Commission reçoit le plus de plaintes, année après année.

    La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.


    -30-

    Pour plus d’information ou pour obtenir une entrevue :

    Meissoon Azzaria
    438 622-3652
    meissoon.azzaria@cdpdj.qc.ca

    Source:
    Jack Duhaime
    jack.duhaime@cdpdj.qc.ca


    Suivez-nous sur : FacebookTwitterYoutubeLinkedInInstagram