A A A

Où souhaitez-vous
partager cette page?

Recherche rapide
    17 mars 2021Communiqués

    Offre d’emploi discriminatoire : la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse rappelle le CISSS des Laurentides à l’ordre

    Ayant été mise au courant d’une offre d’emploi « pour femmes blanches seulement » à l’hôpital de Saint-Eustache, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse tient à rappeler que la discrimination et les pratiques racistes sont interdites dans les affichages de poste et que ceux-ci ne peuvent exclure des personnes sur la base des 14 motifs énumérés à la Charte des droits et libertés de la personne, dont la couleur et le sexe.

    Montréal, le 17 mars 2021 — Ayant été mise au courant d’une offre d’emploi « pour femmes blanches seulement » à l’hôpital de Saint-Eustache, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse tient à rappeler que la discrimination et les pratiques racistes sont interdites dans les affichages de poste et que ceux-ci ne peuvent exclure des personnes sur la base des 14 motifs énumérés à la Charte des droits et libertés de la personne, dont la couleur et le sexe.

    « La Commission juge une telle offre d’emploi inacceptable et illégale et en appelle à la responsabilité du CISSS des Laurentides, d’autant plus qu’il s’agit d’un organisme public assujetti à la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics. Nous allons contacter ce CISSS pour lui rappeler ses obligations légales et lui demander comment il compte remédier à la situation. Cette offre d’emploi est choquante considérant le nombre important de personnes racisées, surtout des femmes issues de ces groupes, qui œuvrent dans le domaine de la santé et qui ont soutenu un réseau de la santé fortement éprouvé par cette dernière année de pandémie, » a déclaré Myrlande Pierre, vice-présidente de la Commission responsable du mandat Charte.

    La Commission rappelle que la Charte s’applique à tous les employeurs au Québec, y compris les agences de placement. Elle invite toute personne qui aurait été empêchée de postuler cet emploi à la contacter pour déposer une plainte.

    La Commission a développé de nombreux outils pour les employeurs dans le cadre de sa campagne Recruter sans discriminer afin de les informer sur des pratiques exemptes de discrimination.

    La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.


    -30-


    Source:

    Meissoon Azzaria
    Coordonnatrice aux communications
    438 622-3652
    meissoon.azzaria@cdpdj.qc.ca

    Suivez-nous sur : Facebook | Twitter | Youtube | LinkedIn | Instagram