Naviguer vers le haut
Connexion

Salle des médias

La discrimination et les médecins formés à l’étranger | CDPDJ

Le traitement discriminatoire des médecins formés à l'étranger

Le traitement discriminatoire des médecins formés à l'étranger

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.

Les médecins diplômés hors du Canada et des États-Unis (DHCEU) font l’objet d’un traitement discriminatoire en raison de leur origine nationale lorsqu’ils tentent d’accéder à un programme de formation postdoctorale en médecine au Québec.C’est ce que démontrait une enquête systémique de la Commission publiée en 2010.

La Commission a fait cette enquête après avoir reçu des plaintes de médecins formés à l’étranger qui n’avaient pas été admis à la formation postdoctorale en médecine alors que :

 

Saviez-vous que ?

Malgré la pénurie de médecins au Québec, les 4 facultés de médecine québécoises ont laissé 71 places vacantes dans leurs programmes de résidence en 2013 et 60,6 % de ces places étaient en médecine familiale.

Seulement 6,4 % des résidents acceptés dans une faculté québécoise sont des médecins formés à l’étranger.

De plus, 80,7 % des postes laissés vacants dans les programmes de résidence au Canada le sont au Québec.

Source : données du Service canadien de jumelage des résidents (CaRMS)