• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
​​Logo de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse
COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Rapport de consultation publique sur le racisme et la discrimination systémiques : La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse répond présente

Montréal, le 15 juin 2020 - La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse accueille avec intérêt le rapport de consultation publique Racisme et discrimination systémiques dans les compétences de la Ville de Montréal diffusé aujourd’hui par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM). Interpellée directement à différents endroits dans le rapport et concernée depuis sa création par les enjeux de discrimination systémique et de racisme, la CDPDJ s’engage à participer aux suites du rapport, tant par une collaboration à la formation des parties prenantes comme lui demande l’OCPM que par la poursuite de travaux et de partenariats visant la fin du profilage racial à Montréal.

« Le volumineux rapport de l’OCPM sera analysé en profondeur par la CDPDJ dans les prochains jours, mais nous sommes d’emblée satisfaits d’y voir mis de l’avant plusieurs des éléments que nous avons soulevés lors de notre participation à la consultation. » a affirmé Philippe-André Tessier président de la CDPDJ. Parmi ces éléments la Commission note le lien important entre racisme et inégalité sociales, la nécessité de prendre en compte le contexte sociohistorique et d’adopter une approche intersectionnelle de même que l’importance des données différenciées et d’actions d’éducation.

Au sujet des recommandations de l’OCPM en matière d’éducation, Mme Myrlande Pierre vice-présidente de la CDPDJ a déclaré que : « L’éducation aux droits incluant la formation sur le racisme et sur le profilage racial fait partie intégrante du mandat de la Commission. C’est donc avec plaisir que nous nous engageons à collaborer à l’élaboration et la prestation de formations consacrées explicitement à la lutte au racisme et à la discrimination systémiques ainsi qu’à l’élaboration d’un curriculum de formation pour les agents de la paix qui aborde le profilage racial et discriminatoire tel que le recommande l’OCPM ».

La CDPDJ entend aussi poursuivre ses partenariats avec la Ville, dont sa participation au Comité sur les relations entre les inspecteurs et la communauté de la Société de transport de Montréal, à poursuivre ses discussions avec le SPVM sur les contrôles policiers de routine qui affectent certains groupes de façon disproportionnée tels que les Noirs et les Autochtones, et à accompagner la Ville dans le cadre de son programme d’accès pour l’égalité en emploi.

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.


-30-

Source:
Geneviève Dorais-Beauregard
438 622-3652
genevieve.dorais-beauregard@cdpdj.qc.ca

Suivez-nous sur : Facebook | Twitter | Youtube | LinkedIn | Instagram

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.