• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
Logo de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse
COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate
 

La dignité, c’est un droit ! La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse dévoile le nom des trois finalistes du Prix Droits et Libertés 2016

Montréal, le 8 novembre 2016 – La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a annoncé aujourd’hui les noms des trois finalistes pour le Prix Droits et Libertés 2016. Il s’agit d’Action travail des femmes (ATF), la Fondation du Dr Julien ainsi que Annie Pullen Sansfaçon et sa fille Olie Pullen.

Dans le but de souligner le 50e anniversaire du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (PIDESC), adopté en 1966 par l’Assemblée générale des Nations Unies, la Commission a choisi les droits économiques et sociaux comme thématique de l’édition 2016 du Prix Droits et Libertés. En adhérant au PIDESC, le Québec s’est engagé à promouvoir ces droits et certains d’entre eux sont inscrits aux articles 39 à 48 de la Charte des droits et libertés de la personne.

« Les droits économiques et sociaux sont au cœur des besoins essentiels des êtres humains. Pouvoir se loger, se nourrir, s’occuper de ses enfants et vivre en santé, c’est assurer la sauvegarde de sa dignité », a déclaré le président par intérim de la Commission, Camil Picard.

Le jury du Prix Droits et Libertés 2016, présidé par monsieur Picard, était composé de Steve Foster, président de la Chambre de commerce LGBT et lauréat du Prix Droits et Libertés 2013, ainsi que Nadine Vollant, coordonnatrice des services sociaux dans la communauté de Uashat mak Mani-Utenam près de Sept-Îles et l’une des lauréates du prix Hommage 40 ans de la Charte en 2015.

Le nom du lauréat ou de la lauréate du Prix Droits et Libertés 2016 sera dévoilé le 8 décembre prochain lors d’une soirée de reconnaissance visant à souligner leur contribution à la promotion et à la défense des droits économiques et sociaux.

Décerné depuis 1988, à l’occasion de la Journée internationale des droits de la personne, qui marque l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme le 10 décembre 1948, le Prix Droits et Libertés vise à souligner le travail exceptionnel de personnes et d’organismes dont les réalisations contribuent à la défense et à la promotion des droits de la personne au Québec.

Pour plus d’informations sur les finalistes et les droits économiques et sociaux : www.cdpdj.qc.ca/pdl-2016

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.


-30-

Source :
Jean-François Gagnon
514 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 230
jean-francois.gagnon@cdpdj.qc.ca

Suivez-nous sur : Facebook Cet hyperlien vous mène vers un site externe dans une nouvelle fenêtre. | Twitter Cet hyperlien vous mène vers un site externe dans une nouvelle fenêtre. | Google+ Cet hyperlien vous mène vers un site externe dans une nouvelle fenêtre.

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.