• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
​​Logo de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse
COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate
 

Publication du rapport sectoriel sur l'accès à l'égalité en emploi dans les cégeps

Montréal, le 29 août 2016 – La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse publie aujourd’hui un rapport qui analyse les résultats des programmes d’accès à l’égalité en emploi au terme d’une première phase d’implantation, dans les 48 cégeps assujettis à la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.

Ce rapport traite de l’évolution de la représentation des femmes, des minorités visibles, des minorités ethniques et des Autochtones dans les cégeps publics. La représentation des personnes handicapées, incluses dans la Loi en 2005, sera analysée dans le prochain rapport sectoriel. De plus, les résultats pour les collèges privés seront présentés dans un rapport spécifique à ce réseau.

En conclusion de son analyse, la Commission estime que l’accès à l’égalité en emploi doit devenir une priorité pour tous les cégeps et elle formule en ce sens une vingtaine de recommandations.

Selon les données analysées dans le rapport, les programmes ont surtout bénéficié aux femmes, mais non aux autres groupes visés. Les femmes accèdent en effet davantage aux postes d’encadrement et leur représentation s’est accrue de façon importante dans tous les emplois, sauf ceux traditionnellement occupés par des hommes.

À l’exception des cégeps francophones de la région métropolitaine de Montréal, où la présence des minorités visibles a augmenté, plus de la moitié des cégeps ne sont pas parvenus à accroître la représentation des minorités visibles et des minorités ethniques parmi leurs effectifs. Du côté des Autochtones, on ne constate aucune progression de leur représentation dans les cégeps du Québec.

Parmi les recommandations formulées par la Commission, deux éléments contribuent particulièrement à accroître la présence des groupes visés : l’engagement ferme et constant de la haute direction envers l’accès à l’égalité en emploi ainsi que l’application systématique de mesures de redressement. De plus, les cégeps doivent implanter et appliquer plusieurs mesures considérées comme essentielles par la Commission dans le cadre de ces programmes.

En parallèle, 15 ans après l’entrée en vigueur de la Loi et considérant les défis importants auxquels doivent faire face les organismes publics qui y sont assujettis, la Commission procède actuellement à l’amélioration de ses méthodes et processus de travail, afin de mieux les soutenir et les accompagner dans l’atteinte de leurs objectifs en matière d’accès à l’égalité en emploi.

L’accès à l’égalité en emploi — Rapport sectoriel sur les cégeps

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.


-30-

Source :
Meissoon Azzaria
514 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 210
meissoon.azzaria@cdpdj.qc.ca

Suivez-nous sur : Facebook Cet hyperlien vous mène vers un site externe dans une nouvelle fenêtre. | Twitter Cet hyperlien vous mène vers un site externe dans une nouvelle fenêtre. | Google+ Cet hyperlien vous mène vers un site externe dans une nouvelle fenêtre.

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.