• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
Logo de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse
DÉCLARATION
Pour diffusion immédiate
 

Toute personne est titulaire des libertés fondamentales telles la liberté de conscience,
la liberté de religion, la liberté d'opinion, la liberté d'expression,
la liberté de réunion pacifique et la liberté d'association.

Article 3, Charte des droits et libertés de la personne du Québec

 

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse condamne l’attaque contre la liberté d’expression

À la suite de la terrible tragédie survenue le 7 janvier 2015 au journal français Charlie Hebdo, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse tient à condamner cet attentat ignoble qui a coûté la vie à 12 personnes et qui constitue également une attaque contre la liberté d’expression.

La liberté d’expression fait partie des libertés et droits fondamentaux inscrits dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Ces droits constituent la base d’une société démocratique. La liberté d’expression inclut le droit d’exprimer des opinions controversées et dérangeantes, ainsi que de critiquer des idées et des valeurs sans avoir peur de subir des représailles.

En tant que fiduciaire de la Charte des droits et libertés de la personne, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse entend continuer de défendre tous les droits et libertés et de promouvoir une société inclusive et respectueuse où toute personne a le droit à la vie et à la sûreté de sa personne et d’exprimer ses opinions.

Montréal, le 8 janvier 2015.

 

 

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.

Source :
Patricia Poirier
514 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 358
patricia.poirier@cdpdj.qc.ca

Suivez-nous sur : Facebook | Twitter | Google+

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.