• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.

Déclaration à l'occasion de la Marche mondiale des femmes pour éliminer la pauvreté et la violence faite aux femmes : La pauvreté est le plus grave problème de droits et libertés dans le Québec contemporain.

À l’occasion de la Marche mondiale des femmes, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse estime qu’il est de son devoir – dans le cadre de son mandat – de réitérer sa profonde préoccupation à l’égard de l’ampleur et de l’acuité de la pauvreté dans le Québec contemporain.

La Commission estime, en effet, que la pauvreté constitue un obstacle majeur à l’exercice des droits et libertés de la personne, y compris des droits fondamentaux. Elle considère, en outre, que les exclusions qu’entraîne cette pauvreté sont incompatibles avec l’exercice effectif du droit à l’égalité affirmé dans la Charte des droits et libertés de la personne.

Lire la déclaration complète (PDF, 26 Ko)

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.