• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.

Pour éviter un retour en arrière, une école inclusive s'impose. Situation des élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage dans les écoles québécoises

Depuis l’adoption de la première Politique de l’adaptation scolaire par le Ministère de l’Éducation du Québec en 1978, la question de l’intégration des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA) dans les classes ordinaires de nos écoles fait régulièrement l’objet de vives discussions. L’annonce prochaine de lignes directrices sur les conditions requises pour une intégration réussie des EHDAA à la classe ordinaire par le Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MÉLS) risque d’alimenter à nouveau le débat. Cette annonce s’inscrit dans le cadre du Plan d’action pour soutenir la réussite des élèves EHDAA que la Ministre a rendu public le 11 juin dernier.

De l’avis de la Commission, ce plan d’action offre certaines pistes pour améliorer la qualité des services destinés aux EHDAA. Cependant, il entre en contradiction avec le consensus international qui s’est développé autour d’une approche inclusive de l’éducation ces dernières années. La plus récente Convention internationale sur les droits des personnes handicapées consacre cette approche en reconnaissant que l’inclusion en classe ordinaire est le meilleur moyen pour assurer le droit à l’éducation pour tous, sans discrimination et dans le respect de l’égalité des chances. Le Canada a signé cette convention et devrait la ratifier prochainement. Il s’engagera donc à mettre en oeuvre les principes qu’elle contient. Dans ce contexte, il est étonnant que le MÉLS ne fasse aucunement référence à cette approche dans son plan d’action et qu’il souhaite plutôt soutenir une organisation de services variés, où la classe ordinaire devient une façon de scolariser les EHDAA parmi d’autres.

Lire la déclaration complète (PDF, 28 Ko)

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.