• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
Logo de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse
COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate
 

Entrée en fonction du nouveau vice-président de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

Montréal, le 12 septembre 2013 – Camil Picard, nouveau vice-président responsable du mandat jeunesse de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse est entré en fonction aujourd’hui, à la suite de sa nomination par l’Assemblée nationale le 12 juin dernier.

Avant sa nomination, M. Picard était directeur général du Centre jeunesse de la Montérégie, poste qu’il occupait depuis 11 ans.

Détenteur d’une maîtrise en psychologie (1978) et d’un diplôme en administration (1985) de l’Université Laval, M. Picard a travaillé dans le réseau des centres jeunesse du Québec pendant plus de 40 ans. Entré à 17 ans comme éducateur au Mont d’Youville (Centre jeunesse de Québec), il a occupé les postes de responsable d’une unité de vie, de stagiaire en psychologie, de psychologue consultant et de coordonnateur clinique.

En 1989, il a été nommé directeur des services professionnels aux Pavillons Laforest inc. à Drummondville. En 1992, il a travaillé au ministère de la Santé et des Services sociaux en tant qu’expert auprès de la clientèle jeunesse.

Il a été directeur de la protection de la jeunesse (DPJ) de la région de Québec (1996-1999) puis DPJ de la région des Laurentides (1999), et directeur général du Centre jeunesse des Laurentides (2000-2002).

M. Picard a été membre des conseils d’administration de l’Association des centres jeunesse du Québec et de l’Association des directeurs généraux des services de santé et des services sociaux du Québec où il a été nommé président en avril 2011.

Le nouveau vice-président de la Commission a remporté plusieurs prix et distinctions dont le Prix Persillier-Lachapelle – reconnaissance de carrière – du ministère de la Santé et des Services sociaux (2011), le Prix pour la défense des droits des enfants de la Ligue pour le bien-être de l’enfance du Canada (2011) et le Prix de reconnaissance de carrière de l’Association des centres jeunesse du Québec (2010).

Il succède à Sylvie Godin qui a quitté son poste au cours de l’été 2012.


-30-

Source :
Patricia Poirier
514 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 358
patricia.poirier@cdpdj.qc.ca

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.