• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
Logo de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse
COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

 

Anciens employés de Réintek
Entente à l’amiable avec la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

Montréal, le 1er mai 2013 – Une entente à l’amiable vient d’être conclue entre Réintek et 35 anciens employés à la suite d’une médiation de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse.

Cette entente fait suite à une plainte d’exploitation déposée à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse par Droits-Accès de l’Outaouais en 2003 mettant en cause Réintek, son ancien directeur, André Joanette, et l’Office des personnes handicapées du Québec (OPHQ) au nom de personnes handicapées ayant toutes travaillé pour le compte de cette entreprise d’économie sociale à Gatineau.

En vertu de cette entente dont les termes sont confidentiels, les parties ont convenu, bien qu’il n’y ait aucune reconnaissance ou admission des parties impliquées, « que certaines personnes ayant travaillé à cette époque chez Réintek ont vécu, à différents niveaux, des situations inacceptables qui ont mené certaines d’entre elles à déposer une plainte d’exploitation à la CDPDJ avec l’appui de Droits-Accès de l’Outaouais. »

Les parties en sont venues à une entente à la satisfaction de chacune d’entre elles, mettant ainsi fin à leur différend. Depuis les événements au soutien de la plainte, plusieurs correctifs ont été apportés, permettant ainsi le maintien dans la région de Gatineau, d’un milieu de travail destiné à l’intégration des personnes handicapées.

L’entente a été conclue grâce à la médiation, une approche volontaire qui permet aux parties de mieux comprendre la position de chacune et de tenir compte des besoins et des intérêts qui sont indispensables pour en arriver à une solution.

Durant l’année financière 2012-2013, 318 dossiers ont été transmis, avec l’accord des parties, au service de médiation de la Commission. Un règlement a été obtenu à la satisfaction des parties dans 60 % de ces dossiers.


-30-

Source :
Patricia Poirier
514 873-5146 ou 1 800 361-6477 poste 358
patricia.poirier@cdpdj.qc.ca

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.