• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
​​ Logo de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse
COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Nouvelle vice-présidente jeunesse à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

Montréal, le 10 juin 2019 – Madame Suzanne Arpin est entrée en fonction aujourd’hui à titre de vice-présidente responsable du mandat jeunesse de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, à la suite de sa nomination par l’Assemblée nationale le 4 juin dernier.

« Nous sommes très heureux de l’entrée en poste de Madame Arpin, une nomination très attendue dans le contexte où les enjeux de protection de la jeunesse sont au cœur des préoccupations de la population québécoise. Sa vaste expérience dans le domaine des droits de la jeunesse constituera un atout inestimable pour la Commission », a déclaré Philippe-André Tessier, président de la Commission. La contribution de la vice-présidente jeunesse sera d’autant plus importante que la Commission entend participer à la nouvelle commission spéciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse qui débutera ses travaux en septembre.

Membre du Barreau du Québec depuis 1984, Mme Arpin a travaillé pendant près de 25 ans au Centre jeunesse des Laurentides, à titre d’avocate et de chef de service du contentieux. Elle a également été coordonnatrice des services juridiques pour le DPJ-DP des Terres cries de la Baie-James, où elle a mis sur pied le service du contentieux cri de la Baie-James. Plus récemment, elle a œuvré à titre de procureure en chef et porte-parole de la Commission sur les relations entre les Autochtones et certains services publics (Commission Viens).

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.


-30-

Meissoon Azzaria
514 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 210
meissoon.azzaria@cdpdj.qc.ca

Suivez-nous sur : Facebook | Twitter | Youtube | LinkedIn | Instagram

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.