• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
​​​Logo de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse
COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

Entrée en fonction de deux nouvelles membres de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse

Montréal, le 6 novembre 2017 – Deux nouvelles membres de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, mesdames Lizette Gauvreau et Martine Roy, sont entrées en fonction aujourd’hui, après avoir été assermentées par le président de l’Assemblée nationale, monsieur Jacques Chagnon, le 1er novembre dernier.

Le président par intérim de la Commission, monsieur Camil Picard, a salué l’arrivée de ces nouvelles membres à temps partiel pour un mandat de cinq ans. « J'ai le plaisir de leur souhaiter la bienvenue au sein de la Commission. Nous sommes heureux de pouvoir compter sur leur expertise et leurs connaissances pour favoriser la protection et la promotion des droits de la personne et des droits de la jeunesse », a-t-il déclaré.

Monsieur Picard a également tenu à souligner la très grande contribution de madame Jocelyne Myre et de monsieur Martial Giroux dont le mandat a pris fin, après plus d’une vingtaine d’années de travail soutenu comme membres de la Commission. Il les a remerciés chaleureusement pour leur engagement exemplaire envers la mission de la Commission.

Notes biographiques

Madame Gauvreau est membre du Barreau du Québec depuis 1979. Titulaire d’un baccalauréat en psychologie et d’une licence en droit de l’Université d’Ottawa, elle a travaillé pour le Centre communautaire juridique de l’Outaouais de 1980 à 2014. Elle y a œuvré à titre d’avocate en droit civil, administratif, social et matrimonial, ainsi qu’en droit de la famille et de la jeunesse et comme directrice.

Madame Roy travaille depuis 1999 chez IBM, où elle a entre autres occupé le poste de coordonnatrice en résolution de situations critiques et de directrice de compte. Au sein d’IBM, elle a mis sur pied des regroupements d’employés LGBT (lesbiennes, gais, bisexuels et trans) et a créé des ressources tant pour les membres du personnel que pour les gestionnaires, et ce, afin de les sensibiliser aux réalités LGBT et pour favoriser l’inclusion en milieu du travail. Elle est membre du conseil d’administration de Fierté au travail Canada et était, jusqu’en 2015, présidente de la Fondation Émergence.

Pour rappel, les treize membres de la Commission sont nommés par l'Assemblée nationale, sur proposition du premier ministre et doivent être approuvées par les deux tiers des membres de l'Assemblée nationale. Dix des membres sont nommés à des postes à temps partiel, dont, cinq sont choisis pour leur expertise en matière de droits de la personne et cinq, en matière de droits de la jeunesse.

Pour prendre connaissance des notes biographiques des membres de la Commission: www.cdpdj.qc.ca/fr/commission/Pages/membres.aspx

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.


-30-

Source :
Meissoon Azzaria
514 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 210
meissoon.azzaria@cdpdj.qc.ca

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.