• IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.
​​Logo de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse
COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse doit poursuivre sa réflexion sur la discrimination systémique et le racisme

Montréal, le 20 octobre 2017 – La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse prend acte de la décision du gouvernement du Québec de tenir un Forum sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination, une démarche principalement axée sur les questions d’immigration, d’emploi et de francisation.

La Commission estime toutefois que la discrimination systémique et le racisme, en particulier dans les domaines du logement, de la santé, des services sociaux, de la justice, de la sécurité publique, de l’éducation, de la culture et des médias demeurent présents au sein de la société québécoise et requièrent une recherche approfondie de solutions concrètes. À cet égard, la Commission considère essentiel de poursuivre l’analyse des impacts de ces diverses problématiques notamment sur les personnes racisées, dont celles nées au Québec.

En vertu du mandat qui lui est conféré par la Charte des droits et libertés de la personne, la Commission, en collaboration avec les milieux concernés, poursuivra les travaux, amorcés bien antérieurement à la Consultation annoncée l’été dernier et à laquelle le gouvernement a choisi de mettre fin, afin d’étudier en profondeur ces sujets qui continuent d’interpeller la population québécoise dans son ensemble.

Comme c’est historiquement le cas, les recherches et les travaux de la Commission conduiront à la production de rapports et de recommandations au gouvernement en vue de l’adoption de lois ou de modifications législatives et règlementaires ou encore à la mise en place de travaux de coopération visant à lutter contre la discrimination systémique et le racisme. Les propositions et recommandations de la Commission pourront également s’adresser aux différents acteurs sociaux concernés.

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse assure le respect et la promotion des principes énoncés dans la Charte des droits et libertés de la personne du Québec. Elle assure aussi la protection de l’intérêt de l’enfant, ainsi que le respect et la promotion des droits qui lui sont reconnus par la Loi sur la protection de la jeunesse. Elle veille également à l’application de la Loi sur l’accès à l’égalité en emploi dans des organismes publics.


-30-

Source :
Meissoon Azzaria
514 873-5146 ou 1 800 361-6477, poste 210
meissoon.azzaria@cdpdj.qc.ca

  • IMPRIMER LE DOCUMENT.
  • Les deux prochains liens contiennent des informations qui ne respectent pas les standards sur l'accessibilité du Web du gouvernement du Québec.
  • Partager sur Facebook.
  • Partager sur Twitter.