header
Homophobie : Références

Dernière mise à jour de cette page : 21 novembre 2013.

1) Auto-formation

Allez sur le site Internet de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse. Suivez le parcours de formation du module en ligne sur l’homophobie. Ce dossier offre beaucoup d’informations sur l’homophobie. Ce module de formation est disponible à l’adresse suivante :

http://www.cdpdj.qc.ca/fr/formation/homophobie/Pages/presentation.html

2) Formation  pour les enseignants-es et/ou les intervenants-es

L’homophobie, une peur qui va droit au cœur!

Atelier offert par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec. Cet atelier vise à contrer certains mythes au sujet de l’homosexualité, à discuter de droits de la personne et à fournir des suggestions de mesures pratiques. Formez un groupe de 15 enseignants-es ou intervenants-es qui souhaite développer un projet de défense des droits et libertés ou d'éducation en la matière.

Information :
www.cdpdj.qc.ca/fr/formation
(514) 873-5146
1-800-361-6477

3) Formation pour vos élèves

GRIS

Avant d’amorcer le projet, invitez le GRIS (Groupe de recherche et d’intervention sociale) dans votre classe. Des intervenants-es bénévoles parlent de leur vécu homosexuel et répondent aux questions des élèves.
Voici quelques questions fréquemment posées.

- Comment vous êtes-vous aperçu que vous étiez homosexuel ?

- Comment vos parents ont-ils réagi ?

- Avez-vous perdu des amis quand ils ont appris que vous étiez homosexuel ?

- Voulez-vous avoir des enfants ?

- Voulez-vous vous marier ?

- Qu’est-ce que ça fait deux gars ou deux filles au lit ?

- Êtes-vous fidèle ?

- Pourquoi avez-vous un défilé, un Village, des Jeux gais ?

- On dit que vous pouvez vous reconnaître entre vous. Comment faites-vous ?

- Est-ce que les homosexuels sont croyants ?

- C’est quoi des transsexuels ?

Pour contacter le GRIS Montréal :

GRIS Montréal : http://www.gris.ca

Pour les autres régions du Québec

Le GRIS est présent dans trois autres régions du Québec. Les méthodes d’intervention et les groupes cibles varient d’un endroit à l’autre. Contactez les organismes pour plus de détails.

GRIS Chaudière-Appalaches : www.grischap.qc.ca/indexFr.asp?numero=125
GRIS Québec : www.grisquebec.org
GRIS Mauricie-Centre-du-Québec : www.grismcdq.org


PROJET 10
D’autres organismes se déplacent dans les écoles, dont Projet 10. http://www.p10.qc.ca/

4) Quelques organismes communautaires

Alterhéros
www.alterheros.com

Coalition des familles homoparentales
www.familleshomoparentales.org

Fondation Ensemble
www.ensemble-rd.com

Fondation Émergence
www.fondationemergence.org

Gai Écoute
www.gai-ecoute.qc.ca

Jeunesse, j’écoute
www.jeunessejecoute.ca

Jeunesse Lambda
www.jeunesselambda.org

Projet 10
www.p10.qc.ca

Tel-jeunes
www.teljeunes.com

REZO
www.rezosante.org

5) Lexique

Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, De l’égalité juridique à l’égalité sociale, Vers une stratégie nationale de lutte contre l’homophobie, Rapport de consultation du Groupe de travail mixte contre l’homophobie, 2007, p. 95-97.

Bisexuel-le : désigne une personne qui éprouve de l’affection et de l’attirance, tant émotionnelle que physique, pour des personnes des deux sexes.

Bispirituel-le : les personnes homosexuelles autochtones se désignent fréquemment par ce terme, s’inscrivant ainsi dans un mouvement de réappropriation de leur mémoire collective et de réinterprétation de leurs croyances et de leurs traditions.

Biphobie : aversion ou attitude négative envers la bisexualité ou envers les personnes bisexuelles et ce qui leur est associé.

Discrimination : distinction, exclusion ou préférence, fondés sur les motifs interdits à l’article 10 de la Charte des droits et libertés de la personne du Québec, ayant pour effet de détruire ou de compromettre le droit à la reconnaissance et à l’exercice, en pleine égalité, des droits et libertés de la personne. Ces motifs sont : la race, la couleur, le sexe, la grossesse, l’orientation sexuelle, l’état civil, l’âge sauf dans la mesure prévue par la loi, la religion, les convictions politiques, la langue, l’origine ethnique ou nationale, la condition sociale, le handicap ou l’utilisation d’un moyen pour pallier ce handicap.

Discrimination directe : distinction, exclusion ou préférence qui résulte clairement d’un traitement inégal ou différent sur la base d’un des motifs interdits par la Charte des droits et libertés de la personne du Québec.

Discrimination indirecte : tout effet discriminatoire découlant de l’application d’une règle ou d’une pratique en apparence neutre et  applicable à tous, mais qui a des effets préjudiciables chez certaines catégories de personnes, sur la base des motifs interdits par la Charte des droits et libertés de la personne du Québec.

Famille homoparentale : une famille sera dite homoparentale lorsqu’elle comprend au moins un parent homosexuel.

Gai : désigne un homme qui éprouve de l’affection et de l’attirance, tant émotionnelle que physique, pour d’autres hommes.

Gaiphobie : aversion ou attitude négative envers l’homosexualité ou envers les hommes homosexuels et ce qui leur est associé.

Harcèlement : forme de discrimination qui peut se manifester à l’égard d’une personne ou d’une groupe de personnes, notamment par des paroles, des actes ou des gestes répétés, à caractère vexatoire ou méprisant. Un seul acte grave engendrant un effet nocif continu peut aussi constituer du harcèlement.

Hétérosexisme : affirmation de l’hétérosexualité comme norme sociale ou comme étant supérieure aux autres orientations sexuelles; pratiques sociales qui occultent la diversité des orientations et des identités sexuelles dans les représentations courantes, dans les relations et les institutions sociales, entre autres en tenant pour acquis que tout le monde est hétérosexuel.

Homophobie : toutes les attitudes négatives pouvant mener au rejet et à la discrimination, directe et indirecte, envers les gais, les lesbiennes, les personnes bisexuelles, transsexuelles et transgenres, ou à l’égard de toute personne dont l’apparence ou le comportement ne se conforme pas aux stéréotypes de la masculinité ou de la féminité.

Homosexuel-le : désigne un homme ou une femme qui éprouve de l’affection et de l’attirance, tant émotionnelle que physique, pour d’autres personnes du même sexe.

Lesbienne : désigne une femme qui éprouve de l’affection et de l’attirance, tant émotionnelle que physique, pour d’autres femmes.

Lesbophobie : aversion ou attitude négative envers le lesbianisme ou envers les femmes lesbiennes et ce qui leur est associé.

LGBT : acronyme qui désigne lesbienne, gai, bisexuel-le, transsexuel-le et transgenre.

Orientation sexuelle : désigne l’éventail de la sexualité humaine et s’applique aux orientations gaie, lesbienne, bisexuelle et hétérosexuelle.

Transgenre : 1) désigne une personne qui ne correspond pas aux normes de genre associées aux canons traditionnels de la masculinité ou de la féminité par son comportement ou sa tenue vestimentaire, ou dont les choix de vie ou les intérêts personnels ne se conforment pas au modèle dominant de genre; 2) ou encore, désigne une personne qui se perçoit ou s’identifie comme étant de sexe opposé à celui assigné à la naissance et qui éprouve le besoin de vivre ainsi. La personne transgenre ne demande habituellement pas de réassignation sexuelle ou de changement de sexe.

Transsexuel-le : désigne une personne ayant changé de sexe ou en processus de transition de changement de sexe, que cela soit par chirurgie ou prise d’hormones, et désirant vivre dans le sexe correspondant à cette transformation. Le changement de sexe est habituellement irréversible.

Transphobie : aversion ou attitude négative envers la transsexualité, le transgenrisme et le travestisme ou envers les personnes transsexuelles, transgenres et travesties et ce qui leur est associé.

6) Informations variées

Quels articles de la Charte sont pertinents aux notions abordées ?

Extraits de la Charte des droits et libertés de la personne :

Considérant que tous les êtres humains sont égaux en valeur et en dignité et ont droit à une égale protection de la loi;

Considérant que les droits et libertés de la personne humaine sont inséparables des droits et libertés d’autrui et du bien-être général;

Article 1 : Tout être humain a droit à la vie, ainsi qu’à la sûreté, à l’intégrité et à la liberté de sa personne.
Il possède également la personnalité juridique.

Article 4 : Toute personne a droit à la sauvegarde de sa dignité, de son honneur et sa réputation.

Article 9.1 : Les libertés et droits fondamentaux s’exercent dans le respect des valeurs démocratiques, de l’ordre public et du bien-être général des citoyens du Québec. La loi peut, à cet égard en fixer la portée et en aménager l’exercice.

Article 10 : Toute personne a droit à la reconnaissance et à l’exercice, en pleine égalité, des droits et libertés de la personne, sans distinction, exclusion ou préférence fondée sur la race, la couleur, la grossesse, l’orientation sexuelle, l’état civil, l’âge sauf dans la mesure prévue par la loi, la religion, les convictions politiques, la langue, l’origine ethnique ou nationale, la condition sociale, le handicap ou l’utilisation d’un moyen pour pallier ce handicap.

Article 10.1 : Nul ne doit harceler une personne en raison de l’un des motifs visés dans l’article 10. 

Article 11 : Nul ne peut diffuser, publier ou exposer en public un avis, un symbole ou un signe comportant discrimination ni donner une autorisation à cet effet.

Les propos homophobes et la liberté d’expression : quelle est la différence ?

Les propos à caractère homophobe, sexiste ou raciste briment les libertés et droits fondamentaux des autres (entre autres : le droit à la sauvegarde de sa dignité, de son honneur et de sa réputation, le droit à l’égalité sans discrimination). En incitant à la haine envers certains groupes de personnes (Noirs, Juifs, Autochtones, homosexuels, etc.) nous créons des situations où les gens qui appartiennent à ces groupes pourraient se sentir discriminés et atteints dans leur dignité et leur intégrité. Même s’il est vrai que la liberté d’expression est un droit, elle ne saurait justifier des propos racistes, sexistes ou homophobes. « Les droits et libertés de la personne humaine sont inséparables des droits et libertés d’autrui et du bien-être général », rappelle le préambule de la Charte. Personne ne peut émettre une opinion qui blesse ou porte atteinte aux droits d’une autre personne. Nous ne pouvons pas exprimer des propos diffamatoires envers des gens, car nous blessons leur dignité, leur honneur et leur réputation. Nous pouvons nous exprimer pour faire avancer les connaissances et les idées. Nous devons utiliser notre sens critique et émettre nos opinions de façon réfléchie. Si nous avons un problème avec un ou des individus, il est possible de trouver des solutions en discutant. 

À lire sur les propos haineux et la liberté d’expression :

- Pierre Bosset, L’incitation à la discrimination ou à la haine, Textes internationaux et précédents législatifs canadiens, Montréal : Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, 1994.

- Propagande haineuse et liberté d'expression
habilomedias.ca/propagande-haineuse-en-ligne/propagande-haineuse-liberte-dexpression

 

7) Documents

Quelques livres

- Grenier, Alain, Jeunes, homosexualité et écoles. Rapport synthèse, G.R.I.S.- Québec, 2005.

- Martin, Daniel et Alexandre Beaulieu, Besoins des jeunes homosexuelles et homosexuels et interventions en milieu scolaire pour contrer l’homophobie. Commission scolaire de Montréal, Services des ressources éducatives, mai 2002.

- Castañeda, Marina, Comprendre l’homosexualité. Paris, Éditions Robert Laffont, 1999.

- Démystifier l'homosexualité à l'école, un pas vers l'ouverture aux différences. Analyse de questionnaires complétés lors des interventions de démystification 1998-1999. Janik Bastien Charlebois, Équipe de recherche G.R.I.S.-Montréal, 13 mars 2000.

- Borrillo, Daniel, L’homophobie. Paris, Presses universitaires de France. (Que sais-je no 3563), 2000.

- Canada. Ministère de la défense nationale Groupe de travail sur la charte. Rapport définitif du Groupe de travail sur la charte. 1986.

- Demczuk, Irène, Démystifier l’homosexualité, ça commence à l’école. Guide pédagogique. GRIS-Montréal, 2003.

- Dorais, Michel et Éric Verdier, Sains et saufs. Petit manuel de lutte contre l’homophobie à l’usage des jeunes. VLB éditeur, 2005.

- Créer un environnement sécuritaire pour les membres de la diversité sexuelle. Guide pédagogique à l’intention des milieux de santé, des services sociaux, de l’éducation et des organismes communautaires. Mathieu Lavoie pour le GRIS-Québec, 2005.

- Québec. Ministère de la santé et des services sociaux, Centre de coordination sur le sida. Pour une nouvelle vision de l’homosexualité : intervenir dans le respect de la diversité des orientations sexuelles : guide du participant. Montréal, Le Centre, 1997.

- Pour une nouvelle vision de l’homosexualité. Coffret d’intervention sur l’orientation sexuelle pour les milieux jeunesse. Régie régionale de la santé et des services sociaux de Montréal-centre. Direction de la santé publique. 2003.

- La peur de l’autre en soi : du sexisme à l’homophobie. Sous la direction de Daniel Welzer-lang, Pierre Dutey et Michel Dorais. Montréal, VLB, 1994.

Matériel pédagogique
(Droits et libertés de la personne)

Lisez avec vos élèves des parties du livre  Pour mieux vivre ensemble (Guide de réflexion sur la Charte des droits et libertés de la personne du Québec à l’intention des jeunes en milieu scolaire):

- Constance Leduc et Philippe Robert de Massy, Pour mieux vivre ensemble,  Montréal : Commission des droits de la personne du Québec et Modulo Éditeur, 1988.

- Constance Leduc, L’éducation aux droits et aux responsabilités au secondaire, Montréal : Chenelière/McGraw-Hill et Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse du Québec, Direction de l’éducation et de la coopération, 1998.

- Ginette Brochu, Carole Deschamps & Constance Leduc, Pour mieux vivre ensemble (Guide pédagogique), Montréal : Modulo et Commission des droits de la personne, Direction de l’éducation, 1991.

- Constance Leduc & Philippe Robert De Massy, Pour mieux vivre ensemble, Montréal : Modulo éditeur, 1988.

- CEQ et CÉCI, Vivre ensemble notre avenir, Cahier d’activités pour prévenir et combattre le racisme, 1991.


Pour plus
d’informations allez sur le site : www.cdpdj.qc.ca 

 

Documents disponibles sur Internet :

Jeunes gais et lesbiennes - Quels droits et libertés à l’école ?, mars 2003
Outil d'information - 133p.
Actes du forum « Droits et Libertés » tenu le 19 avril 2002
Patry-Buisson, Ghislaine
(Cat.7.170.4)

La protection de l’intérêt de l’enfant et le respect de ses droits, novembre 2002
Allocution - 8p.
Giroux, Céline
(Cat.2.600.210)

Mémoire sur l’avant-projet de loi instituant l’union civile des personnes de même sexe et modifiant le Code civil, février 2002
Document officiel - 26p.
Bernard, Claire et Carpentier, Daniel
(Cat.2.412.95)

Homosexualité et transsexualisme : l’évolution dans la reconnaissance du droit à l’égalité, février 2001
Texte de conférence - 24p.
Allocution présentée lors du Colloque organisé par l’association Henri Capitant, « La discrimination au Canada : Évolution et perspective d’avenir » : 1ère session : « Orientation sexuelle et identité sexuelle : jusqu’où va le droit à l’égalité ? »
Carpentier, Daniel
(Cat.2.500.104)

L’accès aux congés de paternité et aux congés parentaux par le conjoint de même sexe, janvier 2001
Document officiel - 6p.
Carpentier Daniel
(Cat.2.120-10.17)

La Commission et les communautés gaies et lesbiennes : une collaboration dans la lutte pour le droit à l’égalité, septembre 2000
Texte de conférence - 11p.
Allocution présentée lors du Colloque national « Nos communautés », organisé par la Table de concertation des lesbiennes et des gais du Québec
Filion, Claude
(Cat.2.600.183)

Commentaires sur le Projet de loi n° 32, Loi modifiant diverses dispositions législatives concernant les conjoints de fait, juin 1999
Document officiel - 5p.
Carpentier, Daniel
(Cat.2.412.87)

L’exclusion par la Croix-Rouge de dons de sang de la part de certaines personnes, août 1995
Document officiel - 7p.
Carpentier, Daniel
(Cat.2.120-10.4)

Documents pouvant être commandés au Centre d’information et de documentation de la Commission  :
Pour commander les documents :  cid@cdpdj.qc.ca

De l’illégalité à l’égalité - Rapport de consultation publique sur la violence et la discrimination envers les gais et lesbiennes, mai 1994
Document officiel - 139p. + annexe
Morin, Michèle, Carpentier, Daniel, Niemi, Fo et Patry-Buisson, Ghislaine
(Cat.12.120-10.2.1)

Conformité de la Loi sur l’assurance-médicaments à la Charte relativement à la définition de « conjoint », janvier 1997
Document officiel - 6p.
Carpentier, Daniel
(Cat.2.412.83)

Suivi des recommandations du Rapport « De l’illégalité à l’égalité », janvier 1996
Document officiel - 78p.
Morin, Michèle, Carpentier, Daniel, Niemi Fo et Patry-Buisson, Ghislaine
(Cat.12.120-10.3)

 

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse