Module de formation : Homophobie à l'école.

Étape 4
Je m'évalue

Ma pratique

Je m'évalue... en réfléchissant sur ma pratique

Souvent, une bonne façon d’amorcer notre engagement, c’est de commencer avec soi-même. L’exercice d’« auto évaluation » que nous vous proposons ici n’a aucune prétention scientifique. Il se veut simplement un outil pour vous aider à réfléchir sur les questions soulevées dans ce parcours. Si vous désirez vous évaluer en privé, répondez aux questions suivantes et observez votre résultat.

  • A) Répondez aux questions suivantes en vous attribuant le chiffre le plus approprié :
    • 1 = Jamais
    • 2 = Pas souvent
    • 3 = La moitié du temps
    • 4 = Souvent
    • 5 = Toujours
    1. Si j’entends des élèves dans ma classe traiter un de leur camarade de « fif » ou si je les surprends à le ridiculiser, j’interviens spontanément.
    2. Si j’entends des collègues exprimer des préjugés défavorables à l’encontre des gais ou des lesbiennes, j’interviens spontanément.
    3. Si dans le cadre d’un cours d’histoire ou de français, l’homosexualité d’un personnage politique, historique ou d’un auteur est soulevée dans la discussion, je suis à l’aise pour aborder ce sujet de façon tout à fait impartiale.
    4. Je prends soin de ne pas transmettre des préjugés à l’égard des gais et lesbiennes par le langage que j’utilise en classe.
    5. J’examine régulièrement mes propres préjugés afin de m’assurer qu’ils ne compromettent pas, par mégarde, la réussite de mes élèves.
  • B) Calculez votre résultat en additionnant les chiffres que vous vous êtes attribués à chaque question.
    • 5 à 10 :  Vous avez de la difficulté à intervenir en vue de combattre les préjugés à l’égard des gais et des lesbiennes.
    • 11 à 15 : Vous éprouvez encore de la difficulté à vous prononcer face aux préjugés à l’égard des gais et des lesbiennes.
    • 16 à 20 : Continuez! Vous êtes en bonne voie pour défendre l’égalité des gais et des lesbiennes.
    • 21 à 25 :  Bravo! Vous travaillez à la défense des droits à l’égalité des gais et des lesbiennes.
Crédits