Module de formation : Homophobie à l'école.

Les effets de l'homophobie

Voici une série de faits qui pourraient vous aider à mieux comprendre les difficultés vécues par les adolescents homosexuels.

Saviez-vous que …

  • L’homosexualité est la cible numéro 1 de l’humour des adolescents?
  • « Tapette », « fif » et « gai » sont des épithètes courantes?
  • Selon certains travailleurs sociaux de la région de Montréal, plusieurs adolescents homosexuels deviennent conscients de leur homosexualité vers l’âge de treize ans, mais n’en parlent à personne avant l’âge de seize ans? Ils souffrent donc d’isolement et d’insécurité pendant une période de trois ans en moyenne.
  • Selon un rapport de la Commission1, des études révèlent que les jeunes gais et bisexuels présentent des risques de six à seize fois plus élevés d'avoir des idées suicidaires ou de faire des tentatives de suicide que les jeunes hétérosexuels2? Les jeunes lesbiennes, quant à elles, ont plus de pensées suicidaires et font presque cinq fois plus de tentatives de suicide que les jeunes filles hétérosexuelles3. Enfin, plus de la moitié des personnes transsexuelles, soit 56%, auraient fait une tentative de suicide4. Il est reconnu qu'il existe généralement une sous-estimation des suicides parmi la population des jeunes de minorités sexuelles : lorsqu'ils commettent l'irréparable, ceux-ci emportent très souvent leur secret avec eux5.
  • En plus des souffrances causées par l'homophobie, les jeunes des minorités sexuelles qui décident de faire leur coming out s'exposent à des risques accrus de réactions homophobes, d'incompréhension et de rejet de la part des parents6?
  • Si un des deux parents est homosexuel, les enfants peuvent se faire injurier et être victimes de mauvais traitements de la part d’autres enfants?
  • Le même climat d’hostilité réduit souvent au silence les enseignants et les conseillers pédagogiques homosexuels? Les craintes pour la sécurité de leur emploi et celle de leur propre personne sont encore très fondées.
  • Qu’en plus d’être dirigée vers les jeunes de minorités sexuelles, l’homophobie est souvent dirigée vers les jeunes hétérosexuels qui dérogent des canons traditionnels de la masculinité ou de la féminité?
  • L’homophobie a des impacts dévastateurs sur l’estime de soi des jeunes qui se questionnent sur leur orientation sexuelle : détresse psychologique, isolement, honte, culpabilité, etc.?
  • Les tensions homophobes sont très présentes dans les cours d’éducation physique et que durant les cours ou dans les vestiaires les jeunes soupçonnés d’être homosexuels font face à de la violence physique, de la discrimination, du harcèlement, etc.?
  • Les jeunes transexuel-le-s, conscient-e-s ou non de leur identité sexuelle, sont souvent rejetés par le système et par leur entourage ? Seuls, sans amis, plusieurs quitteront l’école ou le foyer familial et se retrouvent à la rue.
  • Qu’en plus des conséquences de l’homophobie, les personnes de minorités sexuelles issues des communautés culturelles font souvent face à une double discrimination?

Maintenant que vous connaissez mieux les problèmes vécus par les adolescents homosexuels et les préjugés dont ils sont victimes, nous vous invitons à passer à l’étape 2 afin de vous familiariser avec la terminologie inhérente au phénomène de l’homophobie.

Notes

  1. Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, De l’égalité juridique à l’égalité sociale, Vers une stratégie nationale de lutte contre l’homophobie, Rapport de consultation du Groupe de travail mixte contre l’homophobie, 2007, p. 40.
  2. Dorais, Michel et Lajeunesse Simon Louis, Mort ou fif : La face cachée du suicide chez les garçons, Montréal : VLB éditeur2000.
  3. Bohn, Glenn, “Lesbian teens more likely to attempt suicide”, (2006), Mai 30, Vancouver Sun.
  4. Kumashiro, Kevin, Troubling education: ‘Queer’ activism and antioppresive pedagogy, New York: Routledgeflamer, 2002.
  5. Dorais, M. et Lajeunesse, S. L., op. cit., note 3.
  6. Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, op. cit., p.38.
Crédits